4 leviers accélérateurs du développement de l’IoT

Les 4 leviers qui vont booster l’Internet des objets

On évalue à 50 milliards le nombre d’objets connectés d’ici 5 ans. Pour autant, ce ne sont que des estimations et d’ici 2020 ce chiffre pourrait bien augmenter de façon exponentielle au vu des évolutions technologiques d’une rapidité sans précédent. Véritable booster de compétitivité et de productivité pour des secteurs tels que l’industrie, le transport ou encore la sécurité, le marché de l’IoT transforme les business models et révolutionne les usages.

Quelles sont aujourd’hui les évolutions majeures qui apparaissent sur ce marché et qui vont contribuer à l’accélération de son développement ?

1. La baisse du coût des capteurs

Données de vitesse, température, distance ou encore de pression, le capteur est le point de départ de tout projet d’objet connecté. A terme, l’objectif de l’IoT est de pouvoir capter un nombre illimité de données à un prix bas. Or le coût du capteur aujourd’hui peut s’avérer un frein dans le déploiement de certains projets IoT. En 2020, les modules et capteurs connectés, représenteront à eux seuls près d’un tiers du volume d’affaires du marché IoT. Plutôt conséquent donc.

Pour autant, le prix moyen du capteur tend à diminuer et devrait faciliter la multiplication de projets d’objets connectés. Les deux principaux facteurs clés de succès : des capteurs peu onéreux et idéalement autonome en batterie sur plusieurs années. Dans cette perspective, le marché de l’hardware promet de bien belles évolutions.

2. L’évolution des solutions de connectivité

Aujourd’hui, il existe divers standards pour connecter les objets. La force de l’IoT est justement d’avoir une diversité et une hétérogénéité des réseaux. Une multitude de réseaux sont donc disponibles pour répondre aux différents usages (BLE, NFC, RFID, Wifi, Bluetooth…). Et si les réseaux cellulaires 3G 4G des opérateurs télécoms ont longtemps tirés leur épingle du jeu sur le marché de la connectivité, de nouvelles technologies de communication dédiées à l’IoT sont entrain d’émerger.

Les réseaux bas débit, dits LPWA, avec LoRa et Sigfox disposent aujourd’hui de gros atouts pour développer les projets d’objets connectés. Connectivité bas débit, faible fréquence, longue portée, peu consommatrice en énergie, bidirectionnel… ces réseaux ont l’avantage d’être bien moins chers que les réseaux cellulaires. Evidemment, ils ne sont appropriés que dans le cas de projets IoT répondant à des critères particuliers. La France est d’ailleurs pionnière dans le domaine, notamment avec le déploiement de projets Smart City basés sur la technologie LoRaWan.

3. L’explosion de la puissance des algorithmes

La donnée, petite pépite de tout projet IoT. Aujourd’hui avec les objets connectés, la donnée est partout et en grand volume. On parle de Big Data. Pour autant, quelle valeur pour une donnée brute ? Et bien, vraiment peu. La vraie valeur est dans la transformation de cette donnée en information intelligente. Et c’est pour donner du sens à cette donnée que les algorithmes entrent en jeu. Dans ce contexte, est entrain d’émerger toute une économie autour de l’algorithme. Et c’est la qualité de l’analyse qui va être faite de cette donnée qui déterminera le degrés de succès d’un projet d’objet connecté.

L’émergence de métier comme data scientist, data analyst et autres experts en business intelligence révèlent l’importance qui est aujourd’hui donnée à la partie “Analytic” dans la chaîne de valeur d’un projet d’objet connecté. En parallèle, des marchés émergent pour acheter et vendre ces algorithmes à valeur ajoutée.

4. La démocratisation du Cloud

Dernier facteur majeur qui va fortement propulser le marché de l’Internet des Objets, c’est la démocratisation du Cloud. D’ici peu, il y a fort à parier que l’ensemble des données captées et récoltées seront toutes stockées sur le Cloud. Cisco a récemment publié une étude montrant que le trafic sur le Cloud devrait augmenter de 3,7 fois d’ici 2020, augmentant de 3,9 zettabytes (ZB) par an en 2016 à 14,1 ZB par an en 2020. Soit une évolution exponentielle impressionnante. Le volume total des données générées grâce à l’IoT devrait atteindre 600 ZB par an en 2020.

Les progrès technologiques faits au niveau du traitement de la donnée, du stockage et de la restitution, donnent aujourd’hui accès à des capacités de stockage quasiment illimitées et facilite l’intégration et le croisement des données au service d’applications métiers.

L’ensemble des acteurs sont donc bien d’accord sur un point. C’est de la donnée captée et l’exploitation intelligente qui en faite que l’IoT donnera toute sa valeur. Si de nombreux éléments sont aujourd’hui à disposition pour favoriser le déploiement d’un projet d’objet connecté, il est risqué pour les entreprises, industriels et villes de se lancer seuls dans un projet IoT. Reste donc à déterminer quels sont les acteurs, forts de leurs expertises dans toute la chaîne de valeur de l’IoT (de la captation, jusqu’à la restitution) qui seront les plus à même de les accompagner dans le déploiement d’un projet d’objet connecté  100% réussi.

N'hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Découvrez les 9 étapes indispensables à la réussite de votre projet IoT !

 Lancez votre projet IoT en toute sécurité grâce aux conseils de nos experts condensés en 17 pages et organisés autour de 9 points clés

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares