L’Internet des Objets (IoT), qu’est-ce que c’est ?

IoT pour « Internet of Things » ou Internet des Objets en français, vous connaissez de près ou de loin le sens de cette expression. Mais qu’implique-t-elle vraiment ?

Définition de l’Internet des Objets

Historiquement le terme IoT a été utilisé pour la première fois en 1999 par Kevin Ashton, un ingénieur britannique, pour décrire un système où les objets physiques sont connectés à internet.

Au fil du temps, le terme a évolué et il englobe maintenant tout l’écosystème des objets connectés. L’IoT commence ainsi dans le monde physique avec les capteurs qui recueillent les informations, elles sont ensuite transmises grâce à la connexion et l’intégration des systèmes entre eux, les données sont enfin traitées et stockées pour être analysées et exploitées. Les nombreux acteurs de cet écosystème – fabricants de capteurs, éditeurs de logiciels, opérateurs historiques ou nouveaux sur le marché, intégrateurs… – le rendent hétéroclite mais en font sa richesse.

Des objets connectés pour des usages multiples

L’Internet des Objets contribue à la modification ou création de nouveaux usages. Les plus connus sont ceux liés au grand public avec les smartphones, les montres connectées, ou même les équipements ménager connectés.

Pour autant, d’autres domaines possèdent un fort potentiel de déploiement de projets IoT comme :

  • L’industrie avec la maintenance prédictive, la gestion automatisée des alertes, l’optimisation des processus, la réduction des dépenses énergétiques…
  • La ville avec le développement de parkings connectés, la gestion à distance de l’éclairage, l’affichage urbain dynamique, la gestion des ressources (eau, électricité…) …
  • Le transport avec la gestion de flotte, le covoiturage dynamique, la surveillance des accidents…
  • La santéavec le soin et le suivi des patients à distance, les machines connectées. Même si, le développement est plus difficile à cause des nombreuses contraintes liées à la confidentialité et sécurisation des données médicales.

Ce ne sont que quelques exemples car tous les domaines peuvent être impactés par le développement de l’IoT, la seule limite étant l’imagination.

Quel avenir pour l’IoT ?

Maintenant que l’on est capable de connecter presque tous les objets, quels bénéfices en tirer ? Il y a une croissance exponentielle des données récoltées cependant brutes elles ne possèdent que peu de valeur. La vraie valeur ajoutée résidera dans le croisement de ces dernières et dans leur analyse. Il faut trouver le moyen de présenter ces données complexes de façon intelligible afin d’en tirer le meilleur parti.

L’interopérabilité devient donc une nécessité, la communication entre les différents objets connectés via des protocoles standardisés permettra ainsi de favoriser le développement de nouveaux services. Les objets pourront interagir entre eux pour fournir des données plus complètes. En effet, l’Internet des Objets offre ainsi une connaissance plus juste des usages et permet de proposer des services plus adaptés. L’interopérabilité simplifiera le développement des plateformes IoT qui donneront la possibilité de gérer de multiples appareils et réseaux d’une seule et même interface. L’amélioration de la gestion des objets connectés et de leurs réseaux est une demande forte à laquelle encore peu d’acteurs sont capables de répondre.

En conclusion, l’Internet des Objets est un marché qui devient mature et qui offre de belles opportunités pour ses différents acteurs. Cependant, son développement dépendra de la capacité de ces mêmes acteurs à mettre en place des standards et à mieux gérer l’incroyable quantité de données récoltées.

Demandez une démo des plateformes IoT

N'hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Pin It on Pinterest

Shares