Pourquoi 75% des projets IoT échouent ?

Si le potentiel de l’Internet des Objets est bien réel, les projets d’objets connectés connaissent un développement plutôt nuancé.

Une étude récente conduite par Cisco sur un panel de près de 2000 projets IoT, a démontré que près des trois-quarts des projets IoT n’aboutissaient pas. Un constat étonnant, qu’il nous paraissait intéressant de regarder de plus près.

L’étude affirme ainsi que 60% des initiatives IoT restent à l’état de POC (Proof-Of-Concept) et seulement 26% des entreprises considèrent que leur projet IoT est une réussite.

Parmi les cinq principales raisons de ces échecs :

  • Le temps trop long de déploiement
  • La qualité pauvre des données collectées
  • Le manque d’expertise en interne
  • Les problématiques liées à l’intégration
  • Le budget non maîtrisé

Ces résultats ne sont finalement pas surprenants compte tenu d’un marché encore assez peu mature, malgré l’accroissement exponentiel du nombre d’objets connectés, et compte tenu de l’évolution des technologies, des standards, et la limite d’expertise des acteurs sur toute la chaîne de valeur de l’IoT.

Au regard de ce constat, comment peut-on donc s’assurer de la réussite de son projet IoT ?

Il y a des nombreux éléments à appréhender et de bonnes pratiques à connaitre. Voici quelques conseils.

1. Ayez une vision claire des objectifs

Intégrer l’IoT dans un projet d’entreprise entraînera inexorablement une disruption du modèle d’affaire. Ce qui est positif pour se renouveler et se différencier dans des secteurs de plus en plus concurrentiels.
Pour autant, on constate que de nombreuses entreprises abordent l’IoT de la mauvaise façon, avec pour seul objectif de connecter toujours plus d’objets et voir ensuite ce que pourront bien leur apporter les données.

Assurez-vous d’abord que votre projet IoT réponde à une problématique utilisateur claire. Pour qu’un projet IoT apporte vraiment un potentiel et une valeur à l’entreprise, il est essentiel d’aligner clairement son projet IoT avec son business model et ses objectifs stratégiques.

2. Pensez la donnée en valeur ajoutée

On parle énormément d’objets connectés et pour cause. En 2017, près de 11,2 milliards d’objets connectés étaient recensés (Etude du Cabinet IDATE). En 2030, le parc d’objets connectés est estimé à 36 milliards d’objets. C’est démentiel. Mais en réalité, c’est une erreur de voir ces objets connectés comme une fin en soi, car ils ne sont qu’un moyen de capter la donnée. Et c’est cette donnée qui est la vraie valeur.

Le retour sur investissement de votre projet IoT ne dépendra en fait que de l’analyse et de l’exploitation qui sera faite de cette donnée. Comment la collecter, la traiter et surtout la transformer en information intelligente. C’est là que la puissance des algorithmes analytiques jouent un rôle essentiel.

3. Soyez réaliste

Si vous démarrez dans l’IoT, il y a de fortes chances que votre entreprise ne soit pas réellement dimensionnée en interne pour répondre à toutes les questions relatives au déploiement d’un projet d’objets connectés.

Au lieu de vous focaliser sur les choses que vous ne maîtrisez pas, restez concentré sur ce que vous savez faire et entourez vous de partenaires IoT qui pourront vous apporter les briques technologiques dont vous avez besoin.

4. Entourez-vous bien

Nous l’avons vu il est fortement conseillé de ne pas se lancer seul dans l’IoT, mais il est parfois complexe de s’y retrouver dans le foisonnement d’acteurs IoT tant les champs d’expertise sont vastes et variés.

Préférez donc de co-construire votre projet IoT avec un seul acteur qui maîtrise l’ensemble de la chaîne de valeur d’un projet d’objet connecté et qui sera votre interlocuteur unique pour mener à bien votre projet. Il vous permettra d’appréhender toutes les exigences technologiques de votre projet.

5. Pensez expérience utilisateur

Votre projet IoT ne pourra vraiment être réussi que s’il répond vraiment à un besoin utilisateur et propose une nouvelle expérience et un nouvel usage. Assurez vous donc que vous ayez maîtrisé tous les écueils pour favoriser l’adoption de votre service par vos utilisateurs finaux.

Il s’agit notamment de se demander comment les données captées vont-elles transformer l’expérience de vos clients ? Quelle valeur ajoutée cela va-t-il apporter ? Et comment ces informations collectées vont réellement pouvoir être converties en revenus ?

6. Pensez sécurité de bout en bout

L’Internet des Objets est devenu la cible de cyber-attaques massives. Pourtant il est courant de constater que la sécurité n’apparaît pas dans les premières réflexions de déploiement d’un projet d’objet connecté, ce qui est une grave erreur. Un niveau de sécurité supplémentaire doit être apporté à chacune des briques d’un projet.

Une condition sine qua none pour que le projet puisse déployer tout son potentiel, notamment en rassurant les utilisateurs finaux sur la protection de leurs données personnelles. La confiance étant un élément primordial pour s’assurer de l’adoption du service.

7. Pensez amélioration continue

Être agile dans le déploiement et la supervision de son projet IoT est essentiel.

Testez, expérimentez et soyez prêt à relever sans cesse de nouveaux défis. Les technologies évoluent très vite, de nouveaux capteurs toujours plus petits, plus performants apparaissent sans cesse sur le marché de l’IoT, les standards progressent… soyez à l’affût.

Vous n’en serez que plus réactif pour vos projets IoT futurs…

N'hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Pin It on Pinterest

Shares