La Smart City et les usagers : comment la ville intelligente peut-elle améliorer la gestion des territoires ?

Le développement des nouvelles technologies intelligentes ouvre un horizon sur des solutions qui répondent aux défis actuels du développement croissant des territoires. Découvrez en quoi consiste le développement d’une smart city et comment elle peut influencer positivement la vie de ses citoyens ainsi que la gestion des territoires.

Le point de départ : comprendre les besoins des usagers de la ville

Une ville intelligente est avant tout élaborée par et pour ses habitants. Pour répondre à leurs différents besoins, elle utilise les technologies les plus récentes dans la gestion de ses différents secteurs (gouvernance, environnement, énergie, transports) pour rendre encore plus performantes les infrastructures déjà existantes.

Pour que cette démarche soit réussie, elle doit reposer notamment sur la transparence de sa gouvernance et sur la participation active des collectivités et des usagers. Il faut réaliser ici que l’émergence des smart cities est une innovation qui a donné lieu au développement de nouvelles formes d’organisation dont les processus sont multisectoriels et interactionnels.

Lorsque des territoires sont mis en jeu dans le développement d’une smart city, il faut considérer chaque section de territoire comme un secteur comportant des enjeux spécifiques : smart homes (domotique), ou encore smart buildings (gestion intelligente des bâtiments), mais aussi smart energy, smart transport, smart logistics, etc.

Une smart city collabore avec la Banque des Territoires et ses acteurs, ce qui impacte l’ensemble de ses missions de soutien et de conseil auprès des collectivités territoriales.

Comment la smart city permet-elle d’améliorer le quotidien des citoyens ?

Les enjeux de la smart city sont multiples. Cette ville intelligente se sert de la collecte de données numériques pour optimiser la gestion de ses services (traitement de l’eau, gestion des déchets, du trafic, des crises, etc.) au quotidien. Elle permet également à ses citoyens d’avoir accès à de l’information en temps réel, ce qui s’avère fort utile.

smart city usagers iot

On y retrouve également le concept de dématérialisation, qui privilégie l’approche zéro déchet et facilite les démarches administratives, ainsi que les processus qui y sont reliés. Des applications concrètes permettent aux usagers de réserver leur place dans les transports publics et d’adapter à l’avance leur trajet en bus, en train, ou en taxi à la demande. La mise en place de ces expérimentations connectées a pour but d’apporter rapidité et confort aux utilisateurs.Des acteurs traditionnels urbains peuvent, grâce à ces technologies, étendre leurs offres à des secteurs comme la santé (avec services numériques, carnets, tableau de bord adaptés aux besoins des populations locales).

Les citoyens sont alors en mesure d’interagir avec les autres, mais aussi avec la ville et ses ressources. Réseau et smart city vont ainsi de pair.

Retenons ici que l’infrastructure générale d’une smart city doit inclure différents facteurs :

    • des technologies de la communication et de l’information (TIC),
    • l’Internet des Objets (IoT),
    • le capital humain et social,
    • des partenariats dans les secteurs publics et privés.

N'hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Smart-City pop up ebook

Mode d'emploi d'un écosystème inclusif, digital et durable

Découvrez 18 pages de conseils d'experts pour comprendre les enjeux de l'IoT au service de la Smart City dans notre tout nouveau livre blanc !

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares