Smart City : quels rôles pour les citoyens et les usagers dans la ville intelligente ?

Le développement des smart cities est en voie d’accélération, mais également de transformation. Dans les communes connectées, la priorité était donnée à la collecte des données afin d’améliorer le quotidien de la population grâce à des systèmes numériques impliquant des capteurs de lumière, des capteurs de pollution, etc. Une nouvelle phase fait place maintenant à un modèle de smart city qui se concentre autour des citoyens. L’objectif est de les rendre parties prenantes des évolutions qui vont modifier la façon dont ils vivent, mais aussi l’économie locale et l’organisation des communes.

L’humain, enjeu majeur de la ville intelligente

Dans les villes intelligentes, ou smart cities, la création des agglomérations, l’organisation de leurs territoires et la gestion de leur environnement intègre à chaque étape, la transition numérique tout en prenant en compte les différents impacts culturels, organisationnels et technologiques de celle-ci. L’objectif initial était d’inclure une part croissante d’automatisation dans les processus de gestion des communes, notamment en matière d’énergie, d’eau et de logistique, en multipliant les capteurs et les innovations technologiques.

Dans la smart city, les transports sont aussi un enjeu incontournable pour les usagers, les collectivités et les entreprises. Aujourd’hui nous ne sommes plus dans une approche purement connectée, la smart city se tourne désormais vers une approche davantage centrée autour de l’humain, de son développement, de son confort, de son bien-être et de ses besoins.

smart city citoyen

D’ailleurs, les citoyens pensent, en grande majorité, qu’une smart city devrait leur permettre d’être des acteurs impliqués dans son évolution et son fonctionnement. C’est pourquoi la smart city tend à devenir plus collaborative : elle met les technologies numériques au service des habitants tout en les faisant participer à des actions communes.

Quel rôle pour le citoyen dans la smart city ?

La smart city de demain doit prendre en considération la motivation des habitants d’un même territoire à vouloir bénéficier des innovations numériques avec une nouvelle manière de participer, en tant que citoyens, dans la vie de leurs collectivités locales.

Par exemple, les usagers des transports en commun peuvent être impliqués dans leur amélioration en fournissant des informations sur leurs habitudes en matière de trajets. Il s’agit alors d’une démarche volontaire consistant à devenir des acteurs qui choisissent de faciliter la collecte de données pour améliorer la vie des autres membres de leur collectivité.

Un autre rôle pour les citoyens consiste à participer à la proposition de projets et à intervenir dans la prise de décision. Ainsi, dans les smart city, les territoires pourraient disposer de plateformes permettant des débats à grande échelle, sur des sujets aussi divers que :

    • l’économie locale,
    • l’environnement,
    • les transports
    • l’énergie.

Des fonctionnements simples, comme la saisie de commentaires, pourraient être associés à des systèmes plus complexes, tels que les outils de rédaction collective. Un des points critiques de cette implication citoyenne consiste à prendre en compte la disparité d’accès aux technologies numériques selon la catégorie sociale, l’âge ou la localisation géographique. La problématique d’inclusion dans la smart city est réelle, c’est pourquoi les villes intelligentes doivent inclure l’ensemble des personnes et ne pas aggraver la fracture numérique.

N'hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Smart-City pop up ebook

Mode d'emploi d'un écosystème inclusif, digital et durable

Découvrez 18 pages de conseils d'experts pour comprendre les enjeux de l'IoT au service de la Smart City dans notre tout nouveau livre blanc !

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares