Optimiser l’efficacité énergétique en contrôlant la consommation : c’est possible avec la Smart Energy !

Aujourd’hui, la transition énergétique est au cœur de la majorité des plans d’actions territoriaux. L’objectif ? Atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050. Pour apprendre à mieux gérer la consommation énergétique, les acteurs des territoires ont donc intégré étape par étape la Smart Energy, dont le développement a permis d’optimiser l’efficacité énergétique en associant nouvelles technologies et énergies renouvelables, tout en réalisant une véritable économie liée aux consommations. C’est donc à la croisée des chemins entre transition écologique et énergétique qu’est mis en œuvre ce qui est communément appelé : la Smart Energy.

Comment réduire l’empreinte écologique et lutter contre le gaspillage de ressources ?

C’est une condition sine qua non : pour être responsable en 2021, les bâtiments doivent limiter leurs émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi l’intégration de la smart energy est vue comme un investissement primordial pour les territoires et leurs consommateurs. Globalement, celle-ci est liée à deux aspects majeurs de la transition écologique :

    • les énergies renouvelables 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ? C’est une source provenant d’éléments naturels (eau, vent, matières organiques, soleil etc.) dont le gisement se reconstitue en permanence à un rythme au moins égal à celui de la consommation.

En d’autres termes, une énergie renouvelable n’engendre pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes. Elle s’oppose ainsi aux énergies fossiles tirées de gisements de combustibles tels que le pétrole, le charbon ou encore le gaz naturel.

La smart energy repose donc sur ces énergies renouvelables, plus écologiques et qui ont surtout la particularité d’être inépuisables à l’échelle du temps humain, dans le but de réduire l’empreinte écologique et lutter contre le gaspillage des ressources.

    • une optimisation de la consommation énergétique 

L’enjeu majeur aujourd’hui est de développer une culture collective sur la réduction de la consommation énergétique. Un des moyens pour y parvenir est de s’appuyer sur un langage commun basé sur différents indicateurs : la température, l’éclairage, l’eau… Etc.

La smart energy apparaît alors comme ce langage commun essentiel. Elle propose ainsi des applications pour gérer la consommation énergétique en suggérant des changements dans les habitudes quotidiennes des consommateurs afin d’entraîner des économies d’énergie.

Associé à un réseau intelligent, un smart grid, il est même possible d’anticiper la consommation et donc d’être proactif plutôt que réactif dans ses économies d’énergie.

smart-city-technologies-iot

L’IoT pour mesurer et contrôler à distance la consommation d’énergie

Grâce aux nouvelles technologies de l’information relayées par l’IoT, il est désormais rendu possible pour les territoires de disposer d’une meilleure connaissance des consommations énergétiques qui s’y déroulent, notamment avec l’implantation de réseau électrique intelligent, les smart grids.

C’est le secteur de la construction qui est le premier concerné par la mise en œuvre de ces nouvelles réglementations qui tendent vers une transition énergétique écologique et économique. Dans les bâtiments, l’IoT peut par exemple optimiser la gestion de l’énergie en maximisant l’autoconsommation de la production locale d’énergie à partir de sources d’énergies renouvelables.

L’intégration de l’IoT permet l’interopérabilité entre les appareils et les systèmes de gestion dans le secteur des bâtiments. Un système de gestion qui tend de plus en plus à devenir autonome.

Des exemples concrets de l’utilisation de l’IoT pour optimiser l’efficacité énergétique et mieux contrôler la consommation

L’IoT se présente donc comme un véritable levier de flexibilité énergétique. Il permet au travers de la smart energy le développement vers la transition énergétique et l’émergence des usages du numérique pour les bâtiments écologiquement vertueux, en utilisant le moins possible les énergies fossiles tel que le gaz, et suffisamment autonomes pour prétendre à une autoconsommation.

Mais comment utiliser concrètement l’IoT pour optimiser l’efficacité énergétique des bâtiments ?

En mettant en place l’ensemble des éléments constitutifs à la chaîne de valeur de la donnée IoT :

    • des capteurs pour collecter les données
    • de la connectivité pour transmettre le stockage des données
    • une application pour analyser ce stockage récolté et faire des recommandations adaptées

Cela permettra ainsi de contrôler à distance et en temps réel la gestion de la consommation.

Un éclairage dans un bureau alors qu’il est vide ? Une température trop élevée dans une pièce ? Des heures creuses à optimiser ? L’utilisation de l’IoT est l’investissement efficace pour optimiser économie et efficacité énergétique.

N'hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Ebook-smart-energy-pop-up

La transition énergétique par la révolution numérique

Découvrez 25 pages de conseils d'experts pour comprendre les enjeux de l'IoT au service de la Smart Energy dans notre tout nouveau livre blanc !

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares