Smart farming ou smart agriculture : de quoi parle-t-on ?

Au fil du temps, plusieurs innovations technologiques ont été développées afin d’augmenter les rendements tout en facilitant le travail des agriculteurs, en réduisant les coûts et en optimisant l’utilisation des ressources naturelles. Aujourd’hui, le secteur agricole accélère encore sa transformation, portée par la digitalisation et par la démocratisation des objets connectés (IoT) et autres capteurs dans les champs. On parle désormais de smart farming ou d’agriculture intelligente.

Smart farming ou smart agriculture : définition

Cette technologie a pour finalité de valoriser l’ensemble des datas récoltées par divers outils, en les convertissant en de véritables sources d’informations afin de définir ensuite des axes de simplification des travaux agricoles. Elle permet également de réaliser des analyses précises et prédictives de toutes les situations pouvant affecter les exploitations comme les conditions météorologiques (température, taux d’humidité, etc.) et les situations sanitaires ou économiques par exemple. Il devient alors plus simple d’organiser l’approvisionnement en énergie, en eau, en nourriture pour le bétail ou encore en engrais.

Dans sa forme la plus aboutie, le smart farming facilite l’échange d’informations entre les différentes exploitations, créant ainsi un véritable réseau de fermes connectées accessible depuis un smartphone ou un ordinateur.

smart-farming-smart-agriculture-iot

Dans quel contexte s’inscrit ce concept de smart farming ?

L’agriculture fait indiscutablement partie des secteurs les plus impactés par les effets du changement climatique. Les variations de chaleur ou l’alternance de périodes sèches avec des inondations dévastatrices vont nécessairement limiter la productivité naturelle des sols. Elles vont également entraîner des surcoûts, à commencer par l’investissement en systèmes d’irrigation dans les zones les plus sèches ou l’achat de nourriture supplémentaire pour les éleveurs.

Pourtant, la demande en nourriture n’a jamais été aussi forte dans toute l’histoire de l’Humanité. La Terre comptera en effet 9,6 milliards d’individus en 2050, soit deux fois plus qu’en 1987.

À cette forte augmentation démographique, il faut également ajouter les besoins croissants en biocarburants. Malgré ces constats, les surfaces réservées à l’agriculture demeurent constantes. Il est donc nécessaire de produire mieux et davantage.

Quels sont les objectifs visés par l’agriculture intelligente ?

Le smart farming (ou agriculture intelligente) est une évolution développée pour atteindre de multiples objectifs. Elle devra ainsi :

 

  • améliorer les rendements des sols et des troupeaux ;
  • piloter l’exploitation : il faudra pour cela recueillir autant d’informations que possibles (évolution de
  • l’hygrométrie des sols, suivi de croissance et traitement des plantes par des engrais ou encore
  • géolocalisation du bétail) ;
  • optimiser les approvisionnements en énergie et en matières premières ;
  • faciliter le partage des informations au sein du réseau ;
  • réduire l’impact écologique des activités agricoles afin de préserver les terres pour les générations futures ;
  • limiter le nombre de tâches chronophages et/ou à faible valeur ajoutée.

N’hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Découvrez les 9 étapes indispensables à la réussite de votre projet IoT !

 Lancez votre projet IoT en toute sécurité grâce aux conseils de nos experts condensés en 17 pages et organisés autour de 9 points clés

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares