De la transformation digitale au smart farming : les avantages de l’agriculture connectée

Lorsqu’il faut économiser les ressources, les agriculteurs sont les premiers désignés. Ils sont maintenant aidés par des outils numériques et des systèmes embarqués afin d’améliorer leurs exploitations tout en respectant la nature et le bien-être animal. Désormais entrés dans l’agriculture intelligente, le smart farming, ces acteurs de la terre utilisent des robots, des capteurs, des objets connectés en tant qu’outils prédictifs afin d’anticiper les évènements climatiques ou d’accroître le rendement.

Comment la transformation digitale a changé l’agriculture en smart farming ?

Grâce à l’IoT et aux objets connectés, on ne parle plus de paysans lorsqu’on évoque des exploitants devenus acteurs de l’agriculture de précision. Avec des équipements à la pointe du progrès, de nouveaux usages apparaissent afin d’optimiser les ressources en irrigation, en engrais ou en fourrage :

  • Des capteurs dans les sols permettent aujourd’hui de connaître le taux d’humidité pour savoir quand il faut arroser et en quelle quantité.
  • Des bracelets connectés, fixés aux membres des animaux, fournissent des informations sur leur santé, telles que la température, le stress ou la géolocalisation.
  • Des robots se chargent de traire ou d’alimenter les troupeaux.

Ces équipements représentent parfois des coûts importants pour les exploitations, mais ils sont vite amortis, souvent en moins de deux années. L’investissement dans l’innovation répond aux enjeux du développement durable conjugués à une éthique de la nouvelle façon de produire la nourriture de la planète.

smart-farming-agriculture-connectée-iot

Les enjeux du smart farming

Les avantages du smart farming sont étudiés à plusieurs niveaux. Ils touchent différentes strates telles que les agriculteurs, mais aussi les consommateurs, la société ou l’environnement.

Voyons brièvement quels bénéfices chacun d’eux peut en tirer.

Les agriculteurs :

  • gain de productivité en améliorant les rendements ;
  • gain de temps ;
  • contrôle de la consommation d’eau (pilotage et déclenchement à distance) ;
  • surveillance du taux d’humidité des sols ;
  • anticipation des évènements grâce à des prévisions météorologiques précises ;
  • gestion de la distribution des aliments au bétail ;
  • alerte en temps réel pour réagir vite ;
  • limitation voire éradication des actions inutiles.

Les consommateurs :

  • une meilleure traçabilité des matières premières (viande ou céréales) ;
  • des circuits courts avec les commandes internet directement aux producteurs ;
  • une consommation en confiance.

La société et l’environnement :

  • moins de pollution car moins de déplacements, d’engrais, etc. ;
  • une meilleure empreinte écologique ;
  • une meilleure utilisation des ressources en eau ou en énergie ;
  • des animaux mieux traités et des champs aptes à produire sans épuiser les sols.

La société qui s’engage dans le smart farming, ou agriculture numérique, détient le pouvoir sur les enjeux induits par ces nouvelles exploitations. Plus vertueuse et plus efficiente, cette agriculture de précision est aussi plus apte à répondre aux besoins des consommateurs, tout en préservant les ressources animales et celles des sols. Elle a aussi le don de paraître moderne et d’attirer les jeunes générations vers le métier.

L’évolution des pratiques va de pair avec l’évolution des mentalités au profit d’acteurs qui veulent prendre leur part dans l’innovation de cette agriculture 4.0.

N’hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

LIVRE-BLANC-SMART-FARMING-CTA

8 étapes pour une industrie agricole connectée et durable

Découvrez 18 pages de conseils d'experts pour passer de l'agriculture au Smart Farming

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares