Big data et smart farming : l’importance des données pour optimiser les pratiques agricoles

La transformation digitale des entreprises met la data au centre de nombreux secteurs d’activité. Le smart farming ou agriculture intelligente a un impact considérable sur le travail des agriculteurs. Grâce à l’évolution des technologies, le développement de capteurs sur les champs agricoles permet d’augmenter le volume des données récoltées. Celles-ci optimisent les ressources d’eau, l’arrosage, la surveillance des espaces verts et des récoltes.

La data concerne tous les secteurs dont l’agriculture

L’innovation des exploitants agricoles reposant sur la data consiste à mettre en valeur les données et optimiser les pratiques. La data agricole offre un gain de temps, ainsi qu’une rationalisation des coûts.

Par exemple, les producteurs bénéficient d’une traçabilité des rendements pour mieux prédire le niveau de récolte, préserver l’environnement et optimiser les ventes. Grâce à un logiciel de gestion, les agriculteurs peuvent insérer toutes les données en lien avec leurs pratiques professionnelles au bureau ou sur les champs.

smart-farming-big-data-iot

Le big data en agriculture : enjeux et cas d’usages

Le big data englobe les données de divers appareils numériques, logiciels et applications. Cette solution permet de traiter une grande quantité d’informations de sources diverses. Le big data assure l’interopérabilité des outils numériques afin d’organiser, d’analyser et d’exploiter les données. Celles-ci proviennent de consoles intégrées dans divers engins :

  • stations météo,
  • tracteurs,
  • moissonneuses-batteuses,
  • etc.

Les appareils informatiques connectés aux machines agricoles détectent de nombreuses informations : surfaces parcourues, interventions menées, quantité des produits récoltés et indications climatiques. Grâce aux outils d’aide à la décision (OAD), les interventions sont facilitées et plus pertinentes. Cette agriculture de précision pilote les cultures pour mieux stocker les observations, visualiser les interventions réalisées et utiliser des intrants. Les OAD permettent aux exploitants techniques d’accompagner les cultures à distance et d’optimiser les visites des champs.

Les perspectives d’avenir offertes par la data agricole

Les perspectives d’avenir de la data agricole intègrent le smart farming à travers l’iot. L’innovation des technologies comme les consoles connectées, les drones ou les capteurs valorise les données agricoles, afin d’effectuer des analyses prédictives précises sur la situation sanitaire, météorologique et économique.

La data agricole optimise les exploitations en simplifiant le travail des agriculteurs, tout en améliorant l’efficacité de la productivité. L’augmentation du volume des données via le big data vise une agriculture de haute précision, économe et écologique, permettant de vérifier l’état hydrique des terres, l’état sanitaire des plantes, la qualité du lait, etc.

D’après une étude économique, l’investissement dans le big data agricole aurait déjà doublé en 2015 jusqu’à atteindre 4,6 milliards de dollars. En une dizaine d’années, l’arrivée des tracteurs avec GPS a considérablement évolué. Nous sommes passés d’un hectare à des millions de données géolocalisées. En France, 46% des tracteurs sont équipés d’un GPS de données.

N’hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Découvrez les 9 étapes indispensables à la réussite de votre projet IoT !

 Lancez votre projet IoT en toute sécurité grâce aux conseils de nos experts condensés en 17 pages et organisés autour de 9 points clés

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares