La gestion des eaux pluviales pour les particuliers dans la ville intelligente

Parce qu’elle peut faire naître des visuels négatifs dans l’imaginaire de ses habitants, la smart city doit offrir des équipements et des infrastructures futuristes, sans perdre les dimensions humaine et historique typiques de la ville traditionnelle.

Toutefois, la ville intelligente peut surpasser celle dite « du vieux monde », en ce sens où elle entend servir les enjeux de nature environnementale et sociale, à l’heure où le développement des métropoles explose.

Parmi les problématiques majeures d’une ville respectueuse et durable, la gestion des eaux pluviales rationnelle et raisonnée figure en tête de liste.

L’eau, une ressource capitale pour la ville de demain

Nul besoin de rappeler que l’eau est une richesse de la nature dont personne ne peut se passer et qui fait pourtant l’objet d’un gaspillage intolérable dans les pays industrialisés.

ville intelligente gestion des eaux ville intelligente

Comment imaginer une ville intelligente, par exemple, qui ne chercherait pas à doter tous ses bâtiments de récupérateurs d’eau de pluie, eux-mêmes, munis de capteurs de mesure ?

L’innovation, telle que les dispositifs IoT, permet de réaliser de précieuses économies en redonnant à l’eau une place d’honneur au centre de la cité. Ainsi, plutôt que de continuer à récolter puis à traiter les eaux pluviales, rien n’empêche les acteurs de l’urbanisme de les laisser suivre leur cycle naturel.

Concrètement, elles s’écoulèrent dans des espaces verts et dans des fossés enherbés. Cette eau récoltée, combinée au développement des toitures végétalisées, conférerait un regain de fraîcheur et une plus grande biodiversité intra muros.

Une gestion intelligente des eaux pluviales pour s’adapter au changement climatique

Dans une ville intelligente, la gouvernance des données consiste avant tout à favoriser le bien-être des usagers, leur mobilité et leur qualité de vie, grâce aux technologies et sans générer de pollution. Par conséquent, pour une ville intelligente, le transport, les coûts d’électricité et la mise en place de systèmes de gestion de l’eau sur son territoire apparaissent comme de grandes priorités.

La première urgence concerne probablement la maintenance des réseaux de conduite devenus obsolètes et responsables d’une perte en eau de l’ordre de 20 % à 30 %. Si le dossier du transport dans la ville intelligente occupe les esprits, celui de l’eau alarme. Pour gérer intelligemment les eaux pluviales, les moyens ne manquent pas, grâce à :

  • la détection immédiate de toute fuite, via des capteurs connectés sur les canalisations et les robinets ;
  • la relève en continu de la consommation d’eau par des compteurs intelligents ;
  • la préservation de la pureté des eaux, par le pilotage à distance des systèmes de gestion des flux dans les structures d’assainissement ;
  • le captage des eaux pluviales dans des petits ouvrages perméables, afin qu’elles s’infiltrent lentement dans le sol, avant de rejoindre tout aussi progressivement la nappe phréatique.

N’hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

POP-UP-Ebook-Ville-Intelligente

Les 3 piliers de la villes du futur

Découvrez 19 pages de conseils d'experts pour construire une ville intelligente !

Merci ! Surveillez votre boîte mail, vous allez recevoir le livre blanc dans quelques minutes… Si le mail se fait attendre pensez à consulter vos spams.

Pin It on Pinterest

Shares