L’humain est-il au cœur des projets Smart City ?

Aujourd’hui avec la multiplication des objets connectés et des nouvelles technologies on est en droit de se poser la question : quelle est la place du citoyen dans tout ça ?

Au départ technocentrée, la définition du concept de Smart City a évolué au fil du temps pour maintenant inclure la dimension humaine.

A terme les deux tiers de la population vivront en ville, il est donc important de réfléchir aux enjeux de cette hausse de la population citadine. Globalement, les projets de villes intelligentes ont pour finalité de répondre à trois enjeux :

  • La réduction de l’empreinte écologique pour une ville plus durable
  • La réduction de la pollution pour une meilleure qualité de vie
  • L’optimisation des moyens de transports pour faciliter la mobilité

Chacun de ces objectifs vise à maîtriser la croissance de la ville pour la rendre plus durable et agréable à vivre pour ces habitants. Mais quelles sont les solutions mises en œuvre ?

La ville de demain se doit de répondre aux enjeux environnementaux.

Dans une Smart City cela passe en partie par une meilleure maîtrise des ressources (eau, énergie…). On peut citer comme exemple, les compteurs intelligents qui offrent dès leur installation des économies de fonctionnement notamment grâce à la télérelève. Les données récupérées permettent de connaitre la consommation exacte et ainsi de prendre des mesures pour la réduire. On diminue l’impact sur l’environnement et le coût de l’énergie à assumer par la collectivité. D’autres dispositifs connectés ont aussi le même objectif comme les lampadaires intelligents qui adaptent la luminosité en fonction des événements : passage d’un piéton, d’une voiture… L’éclairage dynamique diminue la pollution visuelle et bien sûr la consommation d’électricité mais il a de même été pensé pour garantir la sécurité des usagers.

La croissance des villes implique également la construction de nouveaux bâtiments et eux aussi peuvent devenir « smart ». Les édifices sont connectés et maintenant conçus pour s’adapter aux événements. Ils ont une meilleure performance énergétique et sont par exemple capables à l’aide de capteurs de changer automatiquement la température d’une pièce pour le meilleur confort de tous. Ces Smart Buildings doivent parfaitement s’intégrer à leur environnement et grâce à leur interconnexion proposeront dans le futur des services adaptés à chaque habitant.

Au-delà d’une consommation plus responsable, les projets de Smart City visent à réduire la pollution extérieure et améliorer la qualité de vie. Plusieurs solutions sont déjà testées et validées comme la mesure automatique de la qualité de l’air qui permet de réagir rapidement en cas de dépassement d’un seuil déterminé, par exemple avec la mise en place de la circulation alternée. Autre exemple, des capteurs de température disséminés sur le territoire d’une ville remontent à intervalles réguliers les données de température. Cela donne ainsi une cartographie précise des éventuels îlots de chaleur. Des aménagements sont alors possibles pour faire baisser la température et améliorer le bien-être des habitants des quartiers concernés.

Les Smart Cities, ou comment rendre les villes plus intuitives.

Les villes étant amenées à croitre fortement dans les prochaines années, il faut s’assurer que leurs habitants et futurs habitants ne se sentent pas laissés pour compte. La technologie dans les Smart Cities n’est qu’un moyen pour rendre la ville plus agréable, pas une finalité. Il est impératif que l’humain soit au centre pour que la ville du futur soit pérenne. Toutes les données récoltées à l’aide des différents capteurs et objets intelligents donnent une indication précise sur les conditions d’utilisation des éléments constituant la ville (transports, services, parkings…) et habitudes des habitants sans pour autant entrer dans leur vie privée. La technologie doit être le plus invisible possible et en même temps transparente pour être acceptée de tous. L’étude des usages réels est la base de la création des nouveaux services proposés dans le cadre des projets Smart City. En effet, grâce aux nouvelles technologies disponibles, ils seront parfaitement adaptés aux habitudes de chacun et seront ainsi intuitifs. Pour compléter les dispositifs connectés, de nombreuses Smart Cities font la part belle aux citoyens en demandant leur avis et idées à l’aide de plateformes collaboratives. Cela permet de reconnecter les individus entre eux pour créer de la valeur, la ville est donc co-produite grâce à l’implication des citoyens dans les projets futurs. Sans les technologies du numérique cette co-production serait plus difficile et moins efficace.

 

La ville intelligente ou Smart City met donc la technologie au service de ses habitants pour leur proposer un environnement plus agréable et adapté à leurs préoccupations du quotidien.

N'hésitez pas à partager, si vous aimez ce contenu !

Pin It on Pinterest

Shares